Le Pal

A Saint-Pourçain-sur-Besbre, à l’est de Moulins, Le PAL, incroyable parc animalier et d’attractions est le site touristique le plus fréquenté d’Auvergne. Dans un superbe cadre en pleine nature de 50 hectares, Le PAL est un parc d’attractions unique en son genre : avec des nouveautés chaque année et ses 700 animaux venant des cinq continents, Le PAL attire des visiteurs toujours plus nombreux. Tout est également prévu en matière de restauration sur place et d’hébergement à proximité pour vivre une ou plusieurs journées en famille inoubliables !

Historique

(d’après Wikipédia)

Le zoo du PAL est créé en 1973 par André Charbonnier (1929-1981) avec l’aide du vétérinaire du Zoo de Vincennes, dans la commune de Dompierre-sur-Besbre, au lieu-dit Le Pal qui donne son nom au parc.

 Le parc zoologique

Le PAL accueille plus de 600 animaux en semi-liberté tels que les otaries et les perroquets (spectacle animalier avec ces deux espèces), mais aussi des éléphants, girafes et zèbres. Le parc recense aussi beaucoup de félins, notamment lions, tigres, léopards, panthères, etc.

Les flamands du Chili, nandous américains, canards et oies cohabitent dans un enclos. Les hamadryas et mandrills font de même. La ferme des enfants héberge cailles, chèvres col noir du Valais, chèvres naines, cochons cul noir de Limousin, dindon rouge des Ardennes, lapins fauves de Bourgogne, moutons Marthod, moutons Thônes, poules Brahma, poules crève-cœur, poules Legorne et tourterelles. La forêt des cerfs asiatiques est habitée par des cerfs Sika, des antilopes cervicapres (antilope cervicapra) et des cerfs du père David (elaphurus davidianus). Les lions d’Asie et tigres de Sumatra sont voisins dans le parc zoologique. Deux types de lémuriens sont visibles dans le même espace, des lémurs catta et des lémurs mongoz. La pampa argentine propose des capybaras, des maras et des tapirs terrestres (tapirus terrestris). En 2015, un enclos accueille hippopotames et pélicans blancs. La même année, des chimpanzés font leur entrée au parc.

Deux plaines africaines se font face. La première est foulée par des autruches, cigognes, élands du Cap, gnous à queue noire (connochaetes taurinus), gnous à queue blanche (connochætes gnou) et potamochères. La deuxième héberge autruches, cobes de Lechwe, nyalas, oryx algazelle (oryx dammah), watusis, zèbres de Grant (equus quagga boehmi). Les cygnes se partagent un bassin avec les pélicans frisés. Les capucins à poitrine jaune (cebus xanthosternos) et les saïmiris se côtoient également. Le PAL dispose aussi de plusieurs enclos réservés à une seule espèce, telles les chiens des buissons, les chouettes, les éléphants, les émeus, les géladas, les gibbons, les girafes, les loups gris d’Europe, les loutres d’Asie, les lycaons, les lynx européens, les manchots du Cap, les otaries de Patagonie (otaria flavescens), les ours bruns, les pandas roux d’Asie, les panthères du Sri Lanka, les perroquets, les phoques, les porcs-épics, les suricates, ainsi que les wallabies. De plus, les promeneurs peuvent apercevoir coati, ratons laveurs et zèbres de Grévy (equus grevyi).

Entre autres, le parc accueille d’autres espèces d’oiseaux et propose quelques autres points d’intérêt comme :

  • La volière du nouveau monde : avec diverses espèces d’oiseaux d’Amérique du Sud
  • La cuisine du zoo
  • La nurserie des oiseaux

 

La Tuilerie à Saligny sur Roudon. Chambres et tables d'hôtes dans l'Allier.